COUP DE POMPE DANS LA FOURMILIÈRE

Le 30 avril, les Vaudois exprimeront leurs vœux de changement à la tête de leur gouvernement. Parmi les candidats lancés dans la course pour un siège au sein du Conseil d’Etat du plus puissant des cantons suisses francophones, un entrepreneur et empêcheur de tourner en rond est de retour, c’est Guillaume « Toto » Morand. Le fondateur de la chaîne de magasins « Pomp it up » et « Pompes funèbres » se présente pour la deuxième fois. Pour vraiment espérer un siège? Oui, évidemment même si ses chances sont minces d’obtenir ce graal. Mais surtout pour faire entendre sa voix et ses idées à une large échelle. Son «Parti de rien» avait lors des élections de fin avril 2012 avait obtenu 5,7% des voix. Il s’était fait remarquer mondialement en installant un faux minaret à Bussigny sur le toit de son entrepôt après la votation de 2009. Interview.

Suississimo: Guillaume Morand, que pensez-vous de la législature qui se termine?

Guillaume Morand: Les Vaudois ont pu voir que le seul gouvernement cantonal à majorité féminine est dirigé… par deux hommes. C’est eux qui ont pris les décisions essentielles avant de les imposer aux autres membres puis à leurs partis respectifs, parfois avec des remous. Il semble qu’une partie des bases du PLR et du PS en aient un peu marre.

Pourquoi vous présentez-vous?

Pour présenter une autre vision que celle du gouvernement, à savoir une croissance économique basée sur la croissance démographique, elle même basée sur une fiscalité des entreprises très avantageuse. Le problème étant que de plus en plus de Vaudois en ont marre de cette croissance à marche forcée, surtout ceux qui ont vu leur pouvoir d’achat baisser suite à la montée des loyers et de l’assurance maladie. Fatigués également de voir des nouveaux quartiers pousser dans tous les coins et des infrastructures surchargées à tous les niveaux : routes, trains, hôpitaux, écoles, crèches… Ma solution est de jouer sur le taux de la RIE 3 pour maîtriser cette croissance avec un taux plancher par exemple et non offrir un « open bar fiscal » aux entreprises étrangères.

Avez-vous eu cette envie de faire de la politique depuis tout jeune, cette envie de changer les choses vient-elle d’un engagement politique familial?

Non pas particulièrement. Mais j’ai une grande sœur militante qui travaille à Swissaid, Catherine Morand.

Pourquoi revenir dans la course cinq ans après avoir fait 5,7 %?

Parce que rien n’a changé et que mes thèmes de 2012 sont toujours valables. Soit une fixation d’un taux plancher pour les multinationales. Le Canton de Vaud ne peut accueillir toutes les multinationales du monde, il faut absolument fixer un taux plancher comme les cantons de Zurich et Genève.


Flashback: Parti de Rien parle à Tribunes Romandes en 2012 avec le PDC Claude Béglé


Sinon, j’ai beaucoup parlé des problèmes et des solutions pour deux secteurs particulièrement touchés dans le canton de Vaud : l’agriculture et le commerce de détail.

Le « duo » formé par le président du Conseil d’Etat Pierre-Yves Maillard et Pascal Broulis le grand argentier est accusée par la presse d’ « ensabler » la campagne? Avez-vous le sentiment que c’est vrai et que vous êtes exclus du débat?

Maillard et Broulis verrouillent le débat et ne supportent aucune contestation, c’est l’usure du pouvoir à l’aube de leur quatrième législature, soit 20 ans! Mes idées ont d’autant plus de place dans le débat.

Vous êtes très critique sur la RIE 3, pourquoi?

La première votation vaudoise avec une acceptation à 87% a été une votation à l’aveugle, les Vaudois ne savaient absolument pas quelles seraient les déductions possibles pour les multinationales. Une année après, la claque, ils ne sont plus que 51% à accepter la RIE 3 fédérale.
Il est surprenant que Monsieur Broulis ait été autant épargné médiatiquement au vu de la sa responsabilité personnelle à avoir trop chargé la barque des déductions, notamment avec les intérêts notionnels.
Sinon, c’est une honte que la majorité de gauche du gouvernement soit restée silencieuse dans la campagne de la RIE 3 . La collégialité a montré ses limites, les membres du Conseil d’Etat ne peuvent même pas donner leur avis personnel!


toto

Pour découvrir le programme de Toto Morand, découvrez ces vidéos pédagogiques ici


Quelle est, d’après vous, la situation économique des commerçants dans le canton de Vaud aujourd’hui?

Le commerce de détail hors food va très mal. Comme pour l’agriculture , aucun candidat n’en a parlé à part moi. J’ai posé les problèmes et amené les solutions. il serait temps que les pouvoirs publics se penchent sur le problème numéro un des petits commerçants, avant le tourisme d’achat, le franc fort et les ventes internet, je veux parler du prix de l’immobilier.

Depuis le vote sur les minarets en 2009, on vous reconnaît comme un des plus influents porte-voix antiracistes. Que le parti xénophobe le Front National soit au second tour en France est un signe de repli, il y a eu aussi l’arrivée de Trump, le Brexit… Mais plus globalement, chez nous, comment expliquer que l’immigration inquiète toujours autant en Suisse, y compris dans le canton de Vaud?

Le problème de base de toutes cette misère et de ce flux de réfugiés vient des guerres menées par les occidentaux au Moyen Orient. La politique étrangère est menée par Berne mais du moment où les cantons sont touchés par la politique étrangère, ils devraient donner leur avis à Berne. Pour ma part je suis pour un arrêt des exportations d’armes de la Suisse et pour un effort de médiation plus intense de la Suisse dans tous les conflits mondiaux, back to basics, elle est là la mission de la Suisse.

Comment se portent vos magasins de chaussures?

Surfant sur cette crise du commerce de détail, nous sommes plus en période de consolidation que de croissance. Ayant une bonne et fidèle équipe, je peux trouver du temps à me consacrer à cette campagne. En cas d’élection au Conseil d’Etat, je me consacrerai à 100% à la politique.

morand

Que faites vous si votre score est inférieure à celui de 2012?

Attendons les chiffres de dimanche. Un score inférieur au score de 2012 qui était près de 6% signifierait mon arrêt en politique. A voir si le score est meilleur quelles seront mes décisions.

Quels dicastères vous intéresseraient?

Promotion économique, culture, agriculture, finances.

Les axes du programme 2017 commentés par le candidat et ses contacts sur facebook.


Intervention vidéo du candidat à voir sur sa chaîne YouTube ici.


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s